SudCt31

Solidaires Unitaires Démocratiques

Accueil > Actualités > La lutte pour le retrait total de la loi travail continue !!! Nouvelle (...)

La lutte pour le retrait total de la loi travail continue !!! Nouvelle journée de grève et de manifestations mardi 3 mai jour de passage de la loi travail au parlement

vendredi 29 avril 2016, par raïmo

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération SUDCT pour tout le mois de mai pour couvrir toutes les actions de grève des agents territoriaux.

Des initiatives vont être prises pour cette journée du 3 mai. Des lieux de rendez-vous seront fixés pour des actions. Consultez vos téléphones, mails, comptes sur les réseaux sociaux pour prendre connaissance de ces lieux de RDV.

La pression policière sur les manifestants se renforce. A Marseille, le camion de Solidaires a essuyé les tirs tendus de fusils à grenade par des CRS, un copain de Sud Collectivités Territoriales a été blessé par un tir flashball et a dû être hospitalisé. A Paris, la police est intervenue pour déloger les intermittents qui occupaient l’Odéon et l’Académie Française et interrompre Nuit Debout place de la République.

La journée du 28 avril à Toulouse n’a pas connu l’affluence du 31 mars mais en cette période de vacances scolaires c’est quand même entre 6000 et 8000 personnes qui ont manifesté contre la loi travail. Dès le début de la journée, tôt le matin des manifestants ont perturbé la distribution du courrier qui part du centre de tri de Fondeyre à Toulouse. Le courrier n’a pas été distribué.

Pour les intermittents il ne s’agit que d’une promesse qui engage pour le moment le gouvernement mais pas le patronat. Donc rien n’est fait. D’autre part les intermittents sont en lutte non seulement pour obtenir des droits au chômage pour eux mais également pour les millions de chômeurs qui n’ont pas de droits.

Le gouvernement s’appuie sur un accord qui aurait été trouvé sur l’indemnisation chômage des intermittents pour parler à la place des intermittents et dire que leurs revendications ont été entendues et satisfaites. Ainsi le gouvernement décrète qu’ils n’ont plus aucune raison de manifester et d’occuper des lieux. A Toulouse les intermittents maintiennent l’occupation jusqu’au 31 avril.

« Nuit debout » s’est tenu jeudi soir devant 400 personnes. Le débat sur la convergences des luttes et la lutte contre la loi travail a été particulièrement suivi et animé. L’espace de discussion sur la convergence des luttes se déplacera ce week-end sur la manifestation « Bazar au Bazacle » pour fêter « 10 ans au carrefour des luttes ».